Twitter

CinéManiaCannes 2009



www.cinemaniacannes.fr

Le Blog invité au 62° festival de Cannes par
Orange Cinéma Séries..
.

Le blog dans la sélection La Boite à blogs sur
le site
www.lemonde.fr...
 

CinéManiaCannes 2008

   
www.cinemaniacannes.fr

CinéManiaCannes

 


 

 

 

 




Cannes 2009 de J1 à J12

Nuage de mots-clés des articles


"Up" survolera la crise dans 24 heures à Cannes



11 - 05
2009
Version imprimable

Glamour et cinéphilie, tapis rouge et écrans noirs, stars en limousine et badauds grimpés sur des escabeaux enchaînés aux marches du Palais des festivals, vont démarrer leur grand messe païenne demain mercredi 13 mai. Pourtant, si la crise affecte Cannes au minimum syndical, si j'ose dire, quelques restrictions sont déjà connues : dans son édition de dimanche, le JDD révélait que sur les 21 plages privatisées habituelles sur la Croisette, constructions éphémères pour la durée du festival, seules 11 d'entre elles ouvriraient leurs portes, si l'on peut parler d'ouverture, ces plages étant cadenassées pour le tout venant, accessibles uniquement sur invitation ou Pass, même si toutes n'offrent pas un luxueux sésame en cuir signé Hermès comme ceux donnant accès à la plage privée de l'hôtel Majestic où Arte, notamment, enregistre ses émissions.  Si les palaces comme Majestic et Martinez sont complets, si le Carlton, home sweet home de Gilles Jacob sur la Croisette, se consolera dans la fièvre du festival d'avoir dû renoncer à ses travaux d'agrandissement, contrairement à son rival le Majestic qui les poursuit malgré la crise, si un nouveau palace à même choisi d'ouvrir cette année sur le vieux-port, les hôtels de catégorie intermédiaire, pour la première fois depuis des années, ont des chambres vacantes, certains hôteliers auraient même renoncé à l'invariable forfait 11 nuits minimum payables d'avance et non remboursables à trois fois au moins le prix habituel dans l'année, pour proposer des forfaits 5 nuits, une révolution!

Les pro iront à Cannes mais moins nombreux, moins longtemps, ils mangeront un peu moins ou moins bien (d'après un traiteur cannois, on a commandé cette année pour les fêtes plus de salades que de foie gras, de mousseux que de champagne...), et surtout, ils se montreront moins, décence oblige. Majors américaines et sponsors seront discrètement présents : le coiffeur officiel Jacques Dessange a légèrement réduit ses effectifs, l'Oréal, grand sponsor du festival, logera ses ambassadrices stars et top models à l'hôtel Martinez, comme d'habitude, mais renoncera à sa campagne de pub ostentatoire devant l'hôtel. Le magazine américain "Vanity fair" et sa fête légendaire  seront aux abonnés absents, on a réduit le nombre  des cartes de membres de moitié au "Jimmy'z qui a peiné cette année à trouver  le financement de ce club ultra-chic niché sur une terrasse du Palais pour une durée de vie de quinze jours.
 
D'une manière générale, Cannes s'apprête à survoler la crise comme son film d'ouverture, "Up", le dernier Pixar (sortie le 29 juillet en salles), tout en affichant profil un peu bas, pas trop... Paolo Coelho, auteur brésilien aux millions de livres vendus dans le monde entier, habitué du festival et du Martinez, en a fait le cadre de son nouveau roman, aura-t-il besoin d'y apporter quelques retouches après l'édition 2009?
 
     

 


infos sur le film...





Cannes chez soi...

Comme je suis invitée par Orange à suivre le 62° festival de Cannes (
voir mon billet précédent...), outre mon billet quotidien de la Plage Orange de J1 à J12, je donnerai tous les jours une idée de programme qui me plait sur Orange Cinéma Séries spécial Cannes du lendemain...


Pour demain mercredi 13 mai, jour du soir de l'ouverture... pas besoin de me creuser la tête, une journée est consacrée à la 62° présidente du festival de Cannes : Isabelle Huppert avec un documentaire à 12h40
"Une Vie pour jouer" suivi de 5 films. A noter la version longue de "La Porte du paradis" (1981) de Michael Cimino à 13h30, film fleuve qui a eu financièrement raison ou presque de son réalisateur en faisant un flop à sa sortie, dont on se rend compte à présent que c'était un chef d'oeuvre...

Sur Orange cinénovo : journée spéciale Isabelle Huppert...



Mots-clés : , ,



Share


3798
Lectures
1
Commentaire




Année 2009, hommage aux 50 ans de la Nouvelle Vague : le cas Doinel/Léaud



08 - 05
2009
Version imprimable


J. Pierre Léaud et M. France Pisier dans "Antoine et Colette"


On fête cette année les 50 ans de la Nouvelle Vague qui selon la légende aurait débuté avec "Le Beau Serge" (1959) et "Les Cousins" (1959) de Chabrol avec Gérard Blain, Brialy.. A peu près à la même époque, en 1959, Truffaut arpente la Croisette pour  "Les 400 coups", son premier film, en compagnie de son acteur Jean-Pierre Léaud, quatorze ans, et de Jean Cocteau, alors président d'honneur qui l'engagera aussitôt pour "Le Testament d'Orphée" (1960). Avec Léaud, qui deviendra un peu son double au cinéma, son alter ego dans la lumière, Truffaut va tourner d'abord la série des Doinel, les aventures d'Antoine Doinel démarrées avec "Les 400 coups" (1959), qu'il reprend quand Léaud est devenu adolescent pour un court-métrage "Antoine et Colette" (1962) dans le film choral "L'Amour à 20 ans", d'autant plus passionnant qu'ici il découvre la jeune Marie-France Pisier dont c'est la première apparition au cinéma. Ensuite, ce sera "Baisers volés" (1968) avec Claude Jade, Doinel/Léaud viré de l'armée, ses premiers boulots, ses amours impossibles notamment avec la femme du propriétaire d'un magasin de chaussures (célèbre scène où il appelle Delphine Seyrig "monsieur" par confusion). Dans "Domicile conjugal" (1970), Doinel/Léaud est marié à Christine/Claude Jade qu'il trompera ensuite avec une japonaise (scène culte où le couple lit dans son lit, lui avec un livre sur les femmes japonaises et elle sur Noureev). Plus tard, Truffaut tourne un dernier Doinel mais le coeur n'y est plus, c'est "L'Amour en fuite" (1979) où il retrouve Marie-France Pisier et l'animatrice Dorothée en contre-emploi. Dans l'intervalle, Léaud tourne encore deux films avec Truffaut : le film préféré du réalisateur "Deux anglaises et le continent" (1971) du même auteur que "Jules et Jim" et "La Nuit américaine" (1973) avec Jacqueline Bisset et la chanteuse Dani, le film de référence de cinéma sur le cinéma. Ensuite, Truffaut, prend la place de son acteur fétiche et va jouer lui-même certains rôles destinés à Léaud comme dans "L'Enfant sauvage".


           

Léaud est une histoire de la Nouvelle Vague à lui tout seul, contrairement aux idées reçues, cet acteur génial n'est pas lié qu'à Truffaut au cinéma, très concerné politiquement, il tourne aussi avec Godard dont il partage l'engagement militant, "Masculin féminin" (1966) avec Chantal Goya, "Made in USA" (1966), "Alphaville' (1966), "Week-end" (1967) avec Mireille Darc, "La Chinoise" avec Anna Karina (1967) et "Le Gai savoir" (1969) (il le retrouvera en 1985 dans "Détective"). On le verra aussi chez Rivette dans un film expérimental de plus de 10 heures "Out one" (1971) sans parler des héritiers immédiats de la Nouvelle vague :  Jean Eustache pour "Le Père Noël a les yeux bleus" (1966) et "La Maman et la putain" (1971) (film qui fit scandale à cannes la même année que "La Grande bouffe"), Philippe Garrel pour "La Concentration" (1968) et même avec Glauber Rocha, leader du cinema novo, Nouvelle Vague brésilienne, dans "Le Lion à sept têtes" (1969).

A noter qu'on devrait retrouver Léaud en sélection officielle à l'affiche de "Visage" de Tsai Ming-liang programmé le samedi 23 mai à Cannes.

Pendant le 62° festival de Cannes, Orange Cinéma Séries, dont je suis l'invitée au titre de ce blog spécial Cannes (voir mon billet précédent...), programme un cycle Nouvelle Vague sur Orange cinégéants avec notamment trois soirées Francois Truffaut les lundis au 11 au 25 mai 2009 dont une soirée spécial Doinel!


Jean Desailly et Françoise Dorléac dans "La Peau douce"

lundi 11 mai : "Tirez sur le pianiste" (1960) suivi de "Vivement dimanche" (1983) : un de premiers Truffaut (film noir, ce qui est rare chez lui  hormis "La Mariée était en noir") avec Charles Aznavour et  le dernier film de Truffaut avec Fanny Ardant, sa dernière compagne (il a tourné aussi avec elle "La Femme d'à côté").

lundi 18 mai : "Jules et Jim" (1962) suivi de "La Peau douce" (1964) :  deux Truffaut de la première époque, Jeanne Moreau dans un célèbre ménage à trois chantant "Le Tourbillon de la vie" et une histoire d'amour sans illusion avec Françoise Dorléac et Jean Desailly (fameux, à voir...).

lundi 25 mai : soirée Doinel avec successivement "Baisers volés" (1968), "Domicile conjugal" (1970) et "L'Amour en fuite" (1979) : les deux premiers films avec Jean-Pierre Léaud et Claude Jade sont indissociables et incontournables, le troisième, plus nostalgique, est déjà entré dans une autre époque, les cheveux de Doinel ont poussé comme la mode des seventies le voulait, Truffaut et Léaud ne tourneront plus ensemble, ils le pressentent.


Hormis Truffaut, Orange Cinéma Séries vient de programmer le 4 mai une soirée spécial Godard et a entamé pendant depuis début mai un cycle Bresson dont on peut considérer qu'il est un des maîtres à penser de tous les cinéastes qui le suivront de la Nouvelle vague à  encore aujourd'hui. Après "Le Procès de Jeanne d'Arc" (1961) et "Pickpocket" (1959) ce soir, à surveiller  de près la diffusion le lundi 22 mai à 22h45 d'un film rare, un chef d'oeuvre qu'on trouve difficilement en DVD, "Un Condamné à mort s'est échappé" (1956). Et aussi "L'Argent" (1983) le lundi 18 mai à 22h45 et "Lancelot du lac" (1974) le lundi 29 mai à 21h.


Site Orange Cinéma Séries spécial Cannes...



Mots-clés : ,



Share


7663
Lectures
47
Commentaires




Programmation et horaires des projections, les temps forts de la sélection officielle Cannes 2009



07 - 05
2009
Version imprimable


On vient de prendre connaissance de la grille de programmation et des horaires de projection... du 62° festival de Cannes qui débute le mercredi 13 mai au soir dans moins d'une semaine...

Comme d'habitude, le WE promet d'être choc avec une trilogie asiatique parmi les films les plus attendus :

vendredi 17 mai à 22h30, "Thirst" ("Bakjwi"), le film de vampires du réalisateur coréen Park Chan-wook, samedi 18 mai à 22h00, "Taking Woodstock", le concert culte des seventies sous la caméra d'Ang Lee, dimanche 19 mai à 19h30 : "Vengeance" de Johnny To, la crème du polar Hong Kong avec des français montant les marches : Johnny Hallyday et Sylvie Testud... (Ces projections sont toutes doublées plus tôt dans la journée).

La projection de 19h étant l'heure chic la plus bondée, on a programmé Loach et Cantona pour "Looking for Eric" le lundi 18 mai à 19h30, Almodovar et Penelope Cruz pour "Etreintes brisées" le mardi 19 mai à 19h30 et l'évèvement plus attendu de la sélection officielle : Tarentino, Brad Pitt, le actrices française Mélanie Laurent et Léa Seydoux pour "Inglorious basterds" le mercredi 20 mai à 19h... (Ces projections sont toutes triplées plut tôt dans la journée).

          

La projection de 16/17h est, au contraire, plus confidentielle, en général unique : dimanche 17 mai à 16h30, on a programmé une séance unique de "Kinatay" de Brillante Mendoza, réalisateur philippin brocardé l'année dernière pour "Serbis" qui passait le même jour à la même heure. Le Resnais subit le même sort, une seule projection le mercredi 20 mai à 16h pour ses "Herbes folles" ainsi que le second film français en compétition "Enter the void" de Gaspard Noé : le vendredi 22 mai à 14h30.

La nuit, hors compétition, les frissons les plus longs... "Ne te retourne pas"de Marina de Van avec Monica Belluci et Sophie Marceau samedi 16 mai à 0h30, "Jusqu'en enfer" de Sam Raimi mercredi 20 mai à 23h30, "Panique au village" de Stéphane Aubier et Vincent Patar jeudi 21 mai à 0h45... 

Et aussi... un morceau de choix hors compétition à ne pas louper plus tôt dans la soirée : "L'Armée du crime" de Robert Guédiguian dimanche 17 mai à 19h45...

    

A noter les films qui sortent quasi simultanément à Cannes et en salles dans toute la France dont, pour certains, on serait plus  inspirés, pour le festivalier non tapisrougaddict, de prendre l'omnibus et d'aller les voir au cinéma à Nice ou Antibes sans bousculade...

"Etreintes brisées" de Pedro Almodovar /présenté le 19 mai à Cannes / sortie en salles le 20 mai 2009
"Vengeance" de Johnnie To / présenté le 17 mai à Cannes / sortie en salles le 20 mai 2009
"A l'origine" de Xavier Giannoli  / présenté le 21 mai à Cannes / sortie en salles le 20 mai 2009
"Looking for Eric" de Ken Loach / présenté le 18 mai à Cannes / sortie en salles le 27 mai 2009
"Jusqu'en enfer" de Sam Raimi / présenté le 20 mai à Cannes / sortie en salles le 27 mai 2009
"Ne te retourne pas" de Marina de Van / présenté le 16 mai à Cannes / sortie en salles le 3 juin 2009


Grille de programmation et horaires des projections de la Sélection officielle, "Un Certain regard", de Cannes Classic, la Cinéfondation, des séances de nuit, spéciales, hors compétition et du cinéma de la Plage (entrée libre tous les soirs à 20h30).

Lire aussi mon billet "Comment accéder aux projections?"...

Lire aussi "Les films en sélection officielle"...

Mots-clés : ,



Share


5596
Lectures
0
commentaire




4° édition des "Off de Cannes" et Kats d'or



06 - 05
2009
Version imprimable


 
Pour la 4ième année, le producteur Alain Zirah organise la cérémonie des "Off de Cannes", seule manifestation off sur la place ayant pour vocation de dévoiler des nouveaux talents hors compétition. 9 catégories seront récompensées par un Kat d'or, nouvelle statuette créée cette année par  Mark-R, un artiste argentin. Parmi ces catégories, les blogs, ce que pourquoi j'ai connu cette institution de près pour en avoir été la stupéfaite lauréate l'année dernière pour mes blogs cinémaniac et cinemaniacannes 2008, le lauréat de l'année 2007 étant le blogueur et comédien Hugo Mayer du Blog Reporter dont le Blog Reporter au festival de Cannes est devenu une référence cinépeople ayant ses entrées à la fois aux projections et dans les soirées les plus cadenassées.

  
LadyKat et le trophée 2008

 
Si la date des 4° "Off de Cannes" est connue, le mercredi 20 mai, le lieu ne sera révélé qu'au dernier moment, après le Majestic, le Martinez, le 3.14, quel sera le lieu prestigieux suivant pour la fête? Le président d'honneur des "Off de Cannes" 2007 était le réalisateur Emir Kusturica à qui a succédé Jan Kounen l'année dernière, qui présidera le cru 2009?

Associées aux "Off de Cannes", les Ladykats (Roussykat, Darkiekat, Tigrette et Snowkat) menées par la Ladykat en titre, outre donner une identité féline récurrente à cette manifestation annuelle (idée originale du concepteur), assureront le show, comme les années précédentes. Discours de présentation du jury, remise des trophées, défilé de mode, notamment des Femmes chat vues par la jeune créatrice Mathy Badji, showcase musical et cocktail, voilà le menu! Dernière nouveauté, la manifestation prenant de l'ampleur, elle sera diffusée cette année en direct ou différé sur plusieurs chaînes TV.


 Sur le toit-terrasse de l'hôtel 3.14, cérémonie "Off de Cannes" 2008

Les 9 trophées :

Le blog du festival
La photo de la Femme chat
La vision féline (illustration, peinture)
Le film sur la Femme chat
Le meilleur scénario
La meilleure photo de film
Le meilleur comédien
La femme chat (comédienne)
Le meilleur costume de Femme chat


site officiel des "Off de Cannes"...
 
"Off de Cannes" sur facebook...

Mots-clés : ,



Share


5307
Lectures
2
Commentaires




48° Semaine de la critique, sélection 2009



06 - 05
2009
Version imprimable

  
 
Jean-Pierre Darrousin est un habitué de La Semaine de la critique, l'année dernière, il était à l'affiche du film en sélection "Les Grandes personnes" d'Anna Sauvion, cette année, il tient la vedette du film d'ouverture "Rien de personnel", une comédie sociale où, à l'occasion du lancement d'un nouveau produit, une société organise une récéption qui est un coaching déguisé en vue du futur rachat de l'entreprise. A ses côtés, un casting brillant avec Mélanie Doutey et Zabou Breitman, Denis Podalydes, Pascal Greggory et Bouli Lanners.


"Rien de personnel" de Mathias Gokalp (France) : séance spéciale, soirée d'ouverture (sortie 18 novembre 2009)


J. Pierre Darroussin et Mélanie Doutey dans "Rien de personnel", photo Rezo films


"Huacho" d'Alejandro Fernandez Almendras (Chili)

"Ordinary people" de Vladimir perisic (Serbie)

"Lost persons area" de Carloline Stubbe (Belgique)

"Adieu Gary"
de Nassim Amaouche (France) (sortie 22 juillet 2009)

"Mal dia para pescar"
("Bad day to go fishing") d'Alvaro Brechner (Uruguay)

"Sirta la gal ba" ("Whisper with the wind") de Shahram Alidi (Irak)

"Altiplano"
de Peter Brosens et Jessica Woodworth (Belgique)

"Lascars" d'Albert Pereira-Lazaro et Emmanuel Klotz (France) : séance spéciale (sortie 17 juin 2009)

"Hierro" de Gabe Ibanez (Espagne)  : séance spéciale, film des parrains


"Huacho"


"Lost persons area"


"Mal dia para pescar", photo Telespan 2000 SL


"Hierro"


"Lascars", photo Bac films


Les lieux de projection à Cannes :

Espace Miramar
35, rue Pasteur
et aussi...

Studio 13
 23, avenue du Dr Picaud
Théatre La Licorne
25, avenue Francis Tonner (Cannes La Bocca)
Cinéma Le Raimu
avenue de la Borde (Cannes La Bocca)

Les Horaires des projections...

site officiel de La Semaine de la critique...


 

Mots-clés : ,



Share


5410
Lectures
0
commentaire




Loach et Cantona sur La Croisette lundi 18 mai pour "Looking for Eric"



06 - 05
2009
Version imprimable

"Looking dor Eric" est déjà populaire avant sa sortie... J'ai eu l'occasion de voir le film lundi matin en avant-projection au cinéma du Panthéon à Paris où l'assitance pro donnait un franc avant-goût de Cannes... Le lendemain, invitation du club des 300 d'Allociné dont je fais partie à une projection exclusivement blogs féminins le lundi 18 mai (jour de la Sainte Eric!!!) en même temps que la présentation du film le soir à Cannes... Une autre projection spécial blogueurs avait d'ailleurs eu lieu la semaine dernière... Comédie sociale malgré elle (on ne se refait pas, c'est signé Loach), le film de facture classique ne va pas révolutionner le Grand théâtre Lumière mais la qualité est au rendez-vous. Produit par Eric Cantona à partir d'une expérience réelle avec un fan qui avait tout quitté pour le suivre à Manchester united, le scénario s'est transformé en rencontre d'Eric Bishop, quinqua déprimé, malheureux, deux fois divorcé, ses beaux-enfants odieux sur les bras, avec un Eric Cantona fantômatique descendu du poster de la chambre du postier les soirs de fumette pour coacher son fan.

Lire la critique du film sur www.cinemaniac.fr...




 

Mots-clés : , ,



Share


2536
Lectures
0
commentaire




CinéManiaC à Cannes, quartier d'Orange



29 - 04
2009
Version imprimable

 
 

Investi dans le cinéma depuis quelques années, partenaire notamment des dernières éditions du festival du cinéma américain de Deauville, du festival du film asiatique de Deauville et du festival du film policier de Beaune, Orange a un tropisme pour le cinéma, les nouvelles technologies et les nouveaux médias. Ainsi, le blog CinéManiaC, soit votre rédacteur, est invité cette année par Orange Cinéma Séries pour suivre la 62° édition du Festival de Cannes : ce qui me permettra de livrer en exclusivité sur ce blog un billet flash quotidien en direct de la Plage Orange,voire parfois des Marches ou du Marché du film, ou d'ailleurs... en deux mots, un rendez-vous surprise dans les coulisses du festival. intitulé... "En live de la Plage Orange de J1 à J12".

Bien évidemment, je suis ravie de cette invitation me permettant de conserver une entière liberté éditoriale conforme à l'éthique des blogs tout en m'ouvrant l'accès à des événements auquels je n'aurai pas pu assister "en solo". Pour l'essentiel, le blog www.cinemaniacannes.fr, comme l'année dernière, vous parlera tous les jours des films en compétition et de quelques films des sections parallèles
de J1 à J12 du 13 au 24 mai (billets que je rédige la nuit avec du chocolat et du coca... light, évidemment...) et s'emploiera, comme l'an passé, à publier des photos des équipes de films et aussi quelques clichés glamour pour rêver, se détendre.


Néanmoins,
c'est la moindre des choses, j'en profite pour faire le point sur les événements Orange pendant le festival de Cannes :


1. TV Festival, l'incontournable...
L'indispensable chaîne TV Festival, chaîne éphémère et événementielle officielle du festival de Cannes, sera cette année diffusée à la fois sur
Orange TV (canal 50) et sur CanalSat (canal 17) ainsi que sur certains réseaux câblés.

Pendant toute la durée du 62° festival, soit du 13 au 24 mai 2009, 24h/24, TV Festival  assurera la retransmission exclusive en direct (avec rediff la nuit) des photocalls, conférences de presse (un must), montées des Marches, interviews, bande-annonces et de toute l’actualité du Festival de Cannes. A noter que quelques postes de télévisions passent en continu le programme de TV Festival dans l'enceinte même du Palais des festivals.

Coproduite conjointement par Orange, Canal+ et le Festival de Cannes, la production déléguée de la chaîne  a été confiée à KM Productions.
Néanmoins, Orange possède l'exclusivité du contenu de TV Festival sur internet (Orange Web TV), la téléphonie mobile (Orange TV mobile) et la télé ADSL (Orange ADSL).

2. Orange à Cannes...

Outre l'équipement en moyens de communication du festival de Cannes, comme Orange l'assure depuis  l'an 2000, un service Wi-Fi café sera ouvert aux journalistes accrédités. Last, but not least, la Plage Orange, face à l'hôtel Noga Hilton (Sofitel Palais Stéphanie) reste fidèle au restaurant de l'Hôtel Costes qu'elle abritera.



3. Une Programmation TV Orange Cinéma Séries spécial Cannes...

2 émissions quotidiennes durant le festival de Cannes : "Ciné Confidential à Cannes" à 20h15 sur Orange cinémax pour débusquer les favoris des films en compétition de la sélection officielle et "Quoi de novo?" à 20h40 sur Orange cinénovo tourné plutôt sur les trésors  que récèlent les sections parallèles.

Une programmation spécial Cannes
à partir du 1er mai sur les chaînes Orange cinénovo (6 films en hommage à Isabelle Huppert*, 8 soirées Palme d'or/Caméra d'or
à 20h30 , 12 soirées tardives  "Cannes scandale"** vers 22h30, soit les films ayant fait scandale à Cannes), Orange cinéchoc (9 films "Cult fiction", fondateurs de l'oeuvre de Quentin Tarentino) et Orange cinégéants (cycle Bresson, soirées Truffaut et Godard).

* Journée spéciale Isabelle Huppert, présidente du jury, le mercredi 13 mai, jour de l'ouverture, avec "La Porte du paradis", "Saint-Cyr", "L'Ecole de la chair", "Madame Bovary", "La Cérémonie" et "La Dame aux camélias" + un documenaire "Une Vie pour jouer".

** "Sous le soleil de Satan"de Pialat le  jeudi 14 mai 23h10, "Crash"de Cronenberg le  vendredi 15 mai 22h30.


Voir la grille de programmation 8/15 mai et les horaires...

Enfin, une offre
VOD (24/24 Vidéo) objectif Cannes avec notamment la Palme d'or 2008 "Entre les murs" de Laurent Cantet...


 

CinemaniaC


Mots-clés : ,



Share


6647
Lectures
0
commentaire




"Les Chaussons rouges" en ouverture de Cannes Classic 2009



27 - 04
2009
Version imprimable

Sous la présidence d’honneur 2009 de Martin Scorsese, Cannes Classic, section créée en 2004, présente un programme de films restaurés ou retrouvés, dans le cadre de leur ressortie en salle ou en DVD. Les projections ont lieu salle Bunuel au niveau 5 du le Palais des Festivals et les rediffusions au théâtre de La Licorne*.

        


Ouverture avec "The Red shoes" ("Les Chaussons rouges") de Michael Powel et Emeric Pressburger, qu'on repasse d'ailleurs en ce moment sur la chaîne CinéCinéma Classic dans le cadre d'un cycle Powel. Une danseuse, écartelée entre le tyrannique directeur de la troupe de ballets et son compositeur de musique renvoyé par jalousie, incapable de choisir entre son art et l'homme qu'elle aime, finira par se jeter sous un train. Le titre du film fait référence au ballet que va créer pour elle seule son pygmalion où deux infatigables chaussons rouges, ayant une vie propre, quand il sont portés par une danseuse, l'emmènent au delà de ses forces et la condamnent... Un ballet fatal que la danseuse étoile s'apprête à reprendre à Monte-Carlo, après avoir interrompu longtemps sa carrière... Superbe mélo de 1948, c'est apparemment le chef d'oeuvre de Michael Powel. Ce film sera présenté salle Debussy en présence de Martin Scorsese et de Thelma Schoonmaker-Powel... 


"Les Chaussons rouges", photo Allociné...


Autre événement de taille : la sortie d'une copie fantôme du film inachevé en 1964 de Clouzot "L'Enfer" avec Romy Schneider et Serge Reggiani, un fantasme de cinéphile... Recomposé à partir des scènes déjà tournées et des essais, on aura une idée de ce qu'aurait dû être ce film . Plus tard, Chabrol tournera aussi son "Enfer" avec Emmanuelle Béart et François Cluzet.
Le film sera présenté le mardi 19 mai à 19h45 en présense de Sarah Biasini, la fille de Romy Schneider.


et aussi...

"Accident de Joseph Losey (centenaire de sa naissance, "Don Giovanni" sera présenté au Cinéma de la Plage)
"L'Avventura" de Michelangelo Antonioni (1960, Italie), film ayant inspiré l’affiche du Festival 2009. 
"Dieu ne croit plus en nous" d’Axel Corti (1982, Autriche).  
"Il était une fois… la révolution" de Sergio Leone (1971, Italie).
"Loin du Vietnam" de Joris Ivens, William Klein, Claude Lelouch, Agnés Varda, Jean-Luc Godard, Chris Marker, Alain Resnais (1967, France).  
"Pierrot le fou" de Jean-Luc Godard (1965, France). 
"Prince Yeonsan" de Shin Sang-ok (1961, Corée). 
"Senso" de Luchino Visconti (1954, Italie).
"Les Vacances de Monsieur Hulot" de Jacques Tati (1953, France).  
"Victime" de Basil Dearden (1961, Angleterre).  
"Réveil dans la terreur" de Ted Kotcheff (1971, Australie).
 
"
Les Yeux sans visage" de Georges Franju (1960, France).


*Théatre La licorne
Av Francis Tonner (Cannes La-Bocca)


Mots-clés : ,



Share


3134
Lectures
0
commentaire




41° Quinzaine des réalisateurs : sélection 2009



25 - 04
2009
Version imprimable




Retour en force des USA dans la 41° édition de la Quinzaine des réalisateurs avec l'événement Coppola en ouverture : "Tetro" avec Vincent Gallo. Pas retenu en sélection officielle, le réalisateur ne voulait pas voir son film programmé hors compétition et il semble que cette sélection dans une section parallèle corresponde à sa volonté de remettre les compteurs à zéro et de faire un cinéma plus personnel et auteuriste, en deux mots le cinéma qu'il a toujours aimé. Seconde sélection choc dans la Quinzaine, terre d'asile des films américains controversés, "I Love you Phillip Morris", comédie gay avec deux stars du box-office, Ewan Mc Gregor et Jim Carrey. La France représentée par quatre films et une coproduction franco-japonaise ; parmi eux, on trouve "La Terre de la Folie", le dernier film de Luc Moullet,
réalisateur culte adoré par ses fans, "Le Roi de l''évasion" d'Alain Guiraudie avec Hafsia Herzi et "La Famille Wolberg" de la critique de cinéma et réalisatrice Axelle Ropert. Pour l'Asie, on note "Here" de Ho Tzu-Nyen, un film d'un artiste peintre, vidéaste et réalisateur singapourien, ce qui est assez rare, "Karaoke" de Chan Fui (Chris) Chong, un film malais (le nouveau cinéma émergent en Asie) et "Like You Know It All", le dernier film du réalisateur coréen Hong Sang-soo (auteur de "Night and day" et "Woman on the beach" sortis en France l'année passée).




site officiel du film "Tetro"...

Ouverture
"Tetro" de Francis Ford Coppola" (Argentine, Espagne, Italie)
(ouverture)

Clôture
"Ajami" de Scandar Copti et/and Yaron Shani (Allemagne, Israël)

Amériques
 
"Amreeka" de Cherien Dabis (USA)
"Go Get Some Rosemary" de Benny et Josh Safdie (USA)
"Humpday" de Lynn Shelton (Etats-Unis/USA)
"I Love You Phillip Morris" de Glenn Ficarra et John Requa (USA) 
"Carcasses" de Denis Coté (Canada)
"Polytechnique" de Denis Villeneuve (Canada) 
"J’ai tué ma mère" de Xavier Dolan (Canada)
"Daniel y Ana" de Michel Franco (Mexique)
"Navidad" de Sebastian Lelio (Chili)

Asie

"Here" de Ho Tzu-Nyen (Singapour) 
"Jal Aljido Motamyunseo" ("Like You Know It All") de Hong Sang-soo (Corée du sud)
"Karaoke" de Chan Fui (Chris) Chong (Malaisie)
"Oxhide II" de Liu Jiayin (Chine)


"Like You Know It All"

Europe

"Eastern Plays" de Kamen Kalev (Bulgarie)
"La Merditude des choses" de Felix Van Groeningen (Belgique)
 "Ne change" rien de Pedro Costa (Portugal)
"La Pivellina" de Tizza Covi et Rainer Frimmel (Autriche)


France

"Yuki & Nina" de Nobuhiro Suwa et Hippolyte Girardot (France, Japon)
"La Terre de la folie" de Luc Moullet (France)
"Le Roi de l’évasion" d'Alain Guiraudie (France)
"Les Beaux Gosses" de Riad Sattouf (France)
"La Famille Wolberg" d'Axelle Ropert (France)


"Le Roi de l'évasion", photo Films du Losange



Les lieux de projection à Cannes :

Palais Stéphanie/Théâtre Croisette
50 La Croisette (entrée rue Amouretti)
et aussi...

Cinéma Les Arcades - Salle 1
77 rue Félix Faure
Studio 13
23 avenue du Docteur Picaud
Théatre La Licorne
25, avenue Francis Tonner (Cannes La Bocca)


 
site officiel de la Quinzaine des réalisateurs...

Mots-clés : ,



Share


3770
Lectures
0
commentaire




Liste des Films de la section "Un Certain regard" 2009



24 - 04
2009
Version imprimable

C'est souvent dans le section Un Certain regard, dévolue au cinéma indépendant, qu'on fait les plus belles découvertes : cette année, trois films français "Irène" d'Alain Cavalier, "Demain dès l'aube" de Denis Dercourt (déjà sélectionné avec "La Tourneuse de pages") et "Le Père de mes enfants" de Mia Hansen-Love (déjà sélectionnée à la Quinzaine des réalisateurs avec "Tout est pardonné"). Deux films roumains dont un collectif avec un palmé d'or en 2007, Cristian Mungiu (pour "4 Mois, 3 semaines et 2 jours"), et "Politist, adjectiv" de Corneliu Porumboiu. Le cinéma philippin, déjà représenté par Brillante Mendoza en sélection officielle avec "Kinatay", livre deux films du cinéaste Raya Martin, le premier hors compétition "Manola" et le second dans Un Certain regard : "Independancia". A noter, le très attendu "Mother" du réalisateur coréen Bong Joon-ho et "Tzar" du russe Pavel Lounguine.

 



 
"Mother" de BONG Joon-ho
"Precious" de Lee DANIELS
"A Deriva" de Heitor DHALIA

"Kasi Az Gorbehaye Irani Khabar Nadareh" de Bahman GHOBADI
"Los viages del viento" ("Les Voyages du vent") Ciro GUERRA 
"Amintiri din epoca de aur" de Hanno HÖFER, Razvan MARCULESCU, Cristian MUNGIU, Constantin POPESCU et Ioana URICARU.
"Skazka pro temnotu" de Nikolay KHOMERIKI 
"Kiki Ningyo" de HIrokazu KORE-EDA 
"Kynodontas" ("Dogtooth") de Yorgos LANTHIMOS : prix 2009
"Tzar" ("Le Tsar") de Pavel LOUNGUINE
"Independencia" de Raya MARTIN 
"Politist, adjectiv" ("Policier, adjectif") de Corneliu PORUMBOIU
"Nang mai" de Pen-Ek RATANARUANG
"Morrer como um homen" ("Mourir comme un homme") de João Pedro RODRIGUES 
"Eyes wide open" de Haim TABAKMAN
"Samson and Delilah" de Warwick THORNTON 
"The Silent army" de Jean VAN DE VELDE 
France
"Irène" d'Alain CAVALIER
"Demain dès l'aube" de Denis DERCOURT
"Le Père des mes enfants" de Mia HANSEN-LOVE


Mots-clés : ,



Share


4926
Lectures
0
commentaire



Articles suivants


(c) 2008 - CineManiaC

turbine sous Viabloga grâce au thème Clap de Labosonic.

Mentions légales

Contact - Liens - Newsletter